Rmibiladi

Subscribe to flux Rmibiladi
Réseau Mauritanien d'informations
Mis à jour : il y a 2 heures 50 min

Editorial

sam, 2017-08-19 20:13

On raconte qu’un enfant, issu d’une tribu de chez nous connue par la spontanéité de ses membres, a demandé à sa maman si le bon Dieu possède des oreilles. Elle lui répondit à basse voix : ‘’mon fils, il a des oreilles plus grandes que les couvertures, mais ça ne se dit pas’’.

Le bouillant et téméraire sénateur Mohamed Ould Ghadda a outrepassé cette sagesse et est allé fouiller dans les affaires inavouées et inavouables du Boss. Et a surtout commis l’erreur fatale de déclarer publiquement sur le petit écran qu’il est en possession d’autres dossiers ‘’accablants’’ pour le grand chef et son entourage. Il est évident, le cas échéant, qu’il allait susciter, sans certainement le vouloir, la curiosité de la police politique du régime, au chômage depuis quelques années, et la fureur de ce dernier en mauvaise forme après l’échec du référendum.

Amendements Constitutionnels : Unanimes pour transformer l’échec en Victoire…

jeu, 2017-08-17 10:29

Le suspense n’a pas duré longtemps. Le Conseil constitutionnel a en effet publié, mardi 15 août, les résultats du fameux référendum du 05 août dernier sur les amendements constitutionnels. Sans surprise, il a approuvé le travail de la CENI pourtant entaché, selon ses détracteurs, d’innombrables irrégularités.

Le pouvoir attendait ‘’sur la pointe des pieds’’ ce moment pour promulguer sans tarder la loi, ce qui lui permet de se débarrasser tout de suite du Sénat qui semble tant irriter le président Aziz… Les autres amendements peuvent attendre encore, le temps  pour le chef  de ‘’respirer’’ l’air post Sénat et de reprendre son souffle après un scrutin franchement calamiteux, à tous les niveaux.

Amendements Constitutionnels : Unanimes pour transformer l’échec en Victoire…

jeu, 2017-08-17 10:29

Le suspense n’a pas duré longtemps. Le Conseil constitutionnel a en effet publié, mardi 15 août, les résultats du fameux référendum du 05 août dernier sur les amendements constitutionnels. Sans surprise, il a approuvé le travail de la CENI pourtant entaché, selon ses détracteurs, d’innombrables irrégularités.

Le pouvoir attendait ‘’sur la pointe des pieds’’ ce moment pour promulguer sans tarder la loi, ce qui lui permet de se débarrasser tout de suite du Sénat qui semble tant irriter le président Aziz… Les autres amendements peuvent attendre encore, le temps  pour le chef  de ‘’respirer’’ l’air post Sénat et de reprendre son souffle après un scrutin franchement calamiteux, à tous les niveaux.

Naissance d’une structure de l’Opposition à l’étranger

dim, 2017-08-13 11:01

Une structure de l’opposition au président Aziz vient d’être lancée, la fin de la semaine dernière, à l’étranger. Le tout nouveau né s’appelle ‘’le Congrès national pour exiger le Changement (CNEC)’’. Il est présidé par un certain Ahmed Mohamed Vadel, un cadre mauritanien qui sort, comme on dit, des bois et qui serait installé en Grande Bretagne. Les autres membres de son bureau se trouvent éparpillés dans le monde : aux Etats Unis, en Europe ou au Moyen Orient.

Editorial

sam, 2017-08-12 00:04

Le sénateur Mohamed Ould Ghadda a été interpellé à son domicile, dans la nuit de jeudi à vendredi, par des policiers habillés en civil qui l’ont emmené vers une destination jusqu’ici inconnue de sa famille et de son avocat. Ils ont bien sûr agi en dehors de toute couverture légale comme l’exigent les normes démocratiques.

C’est le retour, hélas, aux vieilles méthodes de la police politique avec le kidnapping des opposants et la résurrection de la notion fourre-tout d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Depuis plus de douze ans, on n’avait jamais plus connu de telles pratiques qu’on croyait à jamais révolues. Mais comme on dit la bêtise à la tête dure !

Marché de change : Chute drastique de l'Ouguiya

mer, 2017-08-09 13:17

La monnaie nationale continue, depuis presque deux mois, de se déprécier  par rapport aux devises internationales, particulièrement l’euro, la monnaie commune européenne.

Selon un bulletin de la Banque centrale de Mauritanie (BCM), qui couvre la période allant du 08 août 2017 à 14h au 09 août à 13h 59, l’euro coûte 420, 7 um à l’achat et 425,2 um à la vente.

Marché de change : Chute drastique de l’Ouguiya l’étranger

mer, 2017-08-09 13:17

La monnaie nationale continue, depuis presque deux mois, de se déprécier  par rapport aux devises internationales, particulièrement l’euro, la monnaie commune européenne.

Selon un bulletin de la Banque centrale de Mauritanie (BCM), qui couvre la période allant du 08 août 2017 à 14h au 09 août à 13h 59, l’euro coûte 420, 7 um à l’achat et 425,2 um à la vente.